Avant de commencer à placer son argent, il faut se poser les bonnes questions. Quels sont mes objectifs ? Quel est mon horizon d’investissement ? Quel est le risque que je suis prêt à prendre. Déterminer son profil d’investisseur est la première des bonnes pratiques.


La volatilité

Certains actifs sont assujettis à de fortes volatilités au cours du temps et fluctuent énormément à la hausse comme à la baisse. Ces investissements sont risqués et ne correspondent pas à tous les profils d'investisseurs. Ils sont à manipuler avec précaution et de préférence avec une vision long terme.

Cependant, ce risque est forcément associé à des gains potentiels importants. C’est le cas du marché des cryptomonnaies dont on ne présente plus l'extrême volatilité. Le cours de Bitcoin (BTC) peut, en effet, voir sa valeur chuter de plusieurs dizaines de pourcents en seulement quelques heures. Mais pour ceux qui ont une vision long terme, il s'agit de l’actif le plus performant, tout secteur confondu. On parle ici d’une performance de 200 000 % sur les 10 dernières années.


L’aversion au risque

Pour faire face à la volatilité, il est indispensable de déterminer au préalable quel est son niveau d’aversion au risque. La tolérance au risque se présente comme les émotions que vous pourrez avoir face à la volatilité de votre placement et donc les potentielles pertes engendrées. Ainsi, une personne averse au risque privilégiera les investissements peu risqués à faible volatilité et donc petit rendement.

Le danger de ne pas définir sa tolérance au risque dès le début serait de prendre des décisions hâtives lors des moments de panique, notamment lorsque les marchés connaissent des crashs.

Comment définir son profil investisseur ?

Investir son argent est un moyen de répondre à différents objectifs de vie comme, réaliser un projet, préparer sa retraite ou encore générer des revenus passif. Contrairement aux idées reçues, il n’est pas nécessaire d’être fortuné ou bien d’y passer des heures par jour faire travailler son épargne. Néanmoins, il est nécessaire de déterminer son profil d’investisseur avant d'entamer toute démarche. Pour cela, il est important de prendre en compte plusieurs critères simples mais essentiels.

Horizon d’investissement :

Pour tout investissement, il faut d’abord estimer la période pendant laquelle vous n’allez pas avoir besoin de votre argent : 6 mois, 1 an, 5 ans, 10 ans ? C’est une question à laquelle il n’est pas facile de répondre car il faut être mesure de savoir où est-ce que l’on se voit dans les années à venir. En effet, l’achat d’un appartement ou encore l’arrivée d’un enfant sont des éléments qui peuvent nécessiter des liquidités importantes et donc limiter votre horizon d’investissement.

L’avantage d’avoir une vision long terme est qu’il est possible d’aller chercher plus de performance. De telle sorte à se positionner sur des produits plus volatiles et donc plus risqués mais qui, sur une longue durée, seront très probablement gagnants.

L’âge :

L’âge est probablement le critère qui aura le plus d’impact sur la réussite d’un investisseur. Plus tôt vous prendrez en main vos finances personnelles, plus vous aurez de chance de voir votre patrimoine grandir. A 25 ans, vous serez plus à même de vous positionner sur des produits de long terme qu’à 75 ans où vous chercherez à minimiser votre risque. Ainsi, plus vous êtes jeune, plus vous pouvez prétendre à un risque élevé car vous pourrez investir avec une vision long terme.

L’autre avantage d’investir jeune est qu’il est possible de faire jouer les intérêts composés qui sont, comme le disait Einstein, la 8ème merveille du monde. En réinvestissant vos gains au fur et à mesure de votre vie, votre patrimoine peut croître de manière exponentielle : c’est la magie des intérêts composés.

Situation Économique :

Bien qu’il est aujourd’hui possible d’investir son argent dès 1€, votre situation économique personnelle impactera fortement les sommes que vous serez prêt à placer. En fonction de vos revenus, vos dépenses quotidiennes, votre patrimoine, vos dettes ou encore votre potentiel héritage, vous seul êtes en mesure de déterminer combien vous pouvez investir.

Situation Familiale :

Êtes-vous célibateur ou en couple ? Avec ou sans enfants ? Votre situation familiale ne doit pas être négligée avant de placer son épargne car il n’est pas sans savoir qu’investir présente un risque de perte de capital. En tant que chef d’une famille de 4 enfants, vous avez le devoir d’assurer les besoins matériels de votre cellule. Vous ne serez donc pas à même de prendre les mêmes risques qu’un célibataire sans enfant sur lequel personne ne se repose.

Objectif personnel :

Définissez ce que vous cherchez à travers votre investissement. Votre objectif est-il de compléter votre revenu, anticiper votre retraite, acheter une résidence secondaire ? Déterminer un but en amont permet d’affiner sa stratégie et de s’y tenir. Cette ligne directrice guidera vos investissements et le risque vous serez prêt à prendre pour atteindre votre objectif.

Les profils d’investisseurs

Après vous être posé les bonnes questions, déterminons ensemble dans quelle catégorie entre votre profil d’investisseur.

L’ investisseur prudent :

L’investisseur prudent est celui qui a l’aversion au risque la plus forte, souvent une personne mariée avec des enfants ou proche de la retraite. Il supporte très mal de voir la valeur de son portefeuille fluctuer et souhaite minimiser au maximum le risque de perte de capital. Il va alors principalement se positionner sur des produits sécurisés et à faible rendement, comme des assurances vie fonds euros à taux fixe ou encore des obligations d’Etat.

Investisseur conscient :

L’investisseur conscient prend un risque mesuré. Il est à la recherche du parfait équilibre entre risque et rendement avec d’une part des investissements à taux garantis et d’autre part des investissements plus spéculatifs permettant de booster la performance de son portefeuille.

Investisseur intrépide :

L’investisseur intrépide aime le risque car il est sait que c’est celui-ci lui permettra d’atteindre ses objectifs personnels plus rapidement. Il n’a pas peur de voir la valeur de ses actifs faire le yoyo et est même prêt à accepter de potentielles pertes. Il investit d’une manière dynamique et suit très régulièrement ses placements financiers.

Diversifier son portefeuille dans les cryptomonnaies

Lorsque l’on parle d’investissement, les cryptomonnaies sont de plus en plus mises sur le devant de la scène. En 2021, 8% des Français annonçaient avoir déjà acheté des actifs numériques selon une étude menée par l’IPSOS pour l’ADAN.

Néanmoins, beaucoup d’investisseurs n’osent pas encore franchir le pas à cause de la volatilité extrême du marché des monnaies numériques. Or contrairement à ce que l’on pourrait croire, il est aussi possible de s’y exposer tout en minimisant son risque. C’est ce que propose la FinTech Ambrosia, régulée auprès de l’AMF. Notre solution repose sur des stablecoins et délivre un rendement jusqu’à 5,5% par an. Il s'agit de la Tirelire Crypto, un produit liquide, sans frais accessible dès 1000 €.

Avez-vous trouvé votre réponse?