La DeFi, un univers difficile d’accès — Skalex

La Finance Décentralisée (DeFi) est un foyer d’innovation offrant une multitude de services financiers que l’on retrouve au sein de nos banques traditionnelles. Tout le monde peut en profiter depuis n’importe où dans le monde. Sur le papier, il s’agit d’une réelle opportunité pour toutes les personnes exclues du système bancaire. Néanmoins, dans les faits, son accessibilité reste difficile pour un public néophyte des crypto-monnaies.


Un écosystème ouvert à tous

L’émergence de la Finance Décentralisée repose sur un constat simple : l’accès aux services financiers dépend de notre niveau social ou bien de là où on habite dans le monde. Or, l’inclusion financière est synonyme d’inclusion sociale.

Les services financiers sur les protocoles DeFi n’ont pas de conditions d’entrée : aucune information personnelle n’est demandée à ses utilisateurs. Son caractère anonyme favorise le respect de la vie privée de chacun. Ainsi, quelque soit votre situation personnelle, vous serez libre d’utiliser les différents services de la Finance Décentralisée. C’est un système antidiscriminatoire ouvert à tous.

Les protocoles DeFi, appelés Dapps (acronyme de Decentralized Applications en anglais), sont des interfaces web qui s’appuient sur la technologie de la Blockchain. Ainsi, les pré-requis pour pouvoir utiliser les services de la Finance Décentralisée sont:

  • un accès à un outil informatique (ordinateur ou smartphone)

  • une connexion internet.

Quelle(s) Blockchain(s) sélectionner ?

Chaque Blockchain a ses propres jetons natifs (appelés native tokens en anglais). Ils sont facilement identifiables par leur symbole, comme ETH pour le réseau Ethereum. Ces jetons natifs opèrent comme combustible car ils sont nécessaires pour déplacer des fonds sur la Blockchain en question. Ainsi, comme une voiture qui a besoin d’essence pour avancer, vous devrez acquérir une certaine quantité de jetons natifs du réseau pour pouvoir l’utiliser.

Chaque réseau présente des frais de transaction plus ou moins importants en fonction de son niveau de congestion, c’est-à-dire s’il est très utilisé ou pas par rapport au nombre de transactions par seconde qu’il peut supporter. Prenons, à nouveau, le cas de la Blockchain Ethereum. À ce jour, elle ne permet de ne réaliser que 14 transactions par seconde alors que la demande est bien supérieure. La lenteur de son modèle entraine des frais de transactions atteignant, parfois, plusieurs dizaines de dollars. A titre de comparaison, le réseau Polygon peut réaliser 7 200 transactions par seconde, ce qui fait de cette blockchain l’une des plus abordables du marché.

Attention, une Blockchain ayant des coûts de transactions faibles peut potentiellement présenter des contre parties. La sécurité du réseau doit être l’un des principaux critères de sélection. Bien qu’Ethereum soit cher, il s’agit de l’une des Blockchains les plus sécurisées. Elle n’a jamais présenté la moindre faille depuis sa création en 2015.

Quel protocole DeFi choisir ?

Après avoir sélectionné la Blockchain avec laquelle interagir et acquis un petit peu de son jeton natif, il est temps de commencer à utiliser la DeFi. On compte aujourd’hui plus de 1000 plateformes de Finance Décentralisée. Chacune d’entre elles propose une multitude de services financiers : épargner, emprunter, échanger des devises, trader, s’assurer, etc. Certaines présentent des taux plus intéressants que d’autres, avec un niveau de risque plus élevé.

Comment s’y retrouver alors parmi toutes ces Dapps ? Le grand public se trouve souvent perdu : c’est toute la problématique que rencontre l’écosystème de la Finance Décentralisée à ce jour. Un utilisateur nouveau dans l’univers des crypto-monnaies aura alors tendance à privilégier les plateformes CeFi. En effet, une mauvaise sélection des Dapps ou bien même une négligence des mesures de sécurité peut entrainer une perte partielle ou total de ses fonds. Avec plus de 7 milliards de dollars dérobés par des pirates informatiques sur la DeFi en 2021, beaucoup hésitent à franchir le pas.

Interagir avec les protocoles DeFi

Puisque la DeFi repose sur la technologie de la Blockchain, chacun de ses utilisateurs doit avoir une adresse Blockchain compatible. Tout le monde peut en créer une, et ce gratuitement, en téléchargeant une extension de navigateur web, comme MetaMask pour la plus réputée. Son rôle est d’agir comme un pont entre les navigateurs web et les Dapps.

Les extensions ne supportent pas toutes les mêmes réseaux. À titre d’exemple, MetaMask permet de réaliser des transactions sur les Blockchains Ethereum, Polygon, Avalanche, Fantom, Binance Smart Chain, etc. Le plugin Phantom supporte, quant à lui, uniquement le réseau Solana.

Conclusion

À ce jour, la Finance Décentralisée présente une seule réelle barrière d’entrée : le savoir-faire. Puisqu’il s’agit d’un écosystème encore jeune, l’expérience utilisateur n’est pas optimale pour ceux qui ne sont pas très à l’aise avec les crypto-monnaies. Les plateformes ne sont pas aussi intuitives et ludiques que celles de la CeDeFi comme la Tirelire Crypto d’Ambrosia. S’initier avec de faibles montants d’argent est le meilleur moyen d’appréhender sans risque la compréhension de ce nouveau monde financier.

Avez-vous trouvé votre réponse?