L’émergence de la Finance Décentralisée (DeFi) — Photonphoton/Dreamstime

Les banques traditionnelles forment le socle sur lequel repose notre système économique et financier actuel. Elles assurent sa stabilité et son fonctionnement depuis des siècles. Cependant, depuis quelques années, un modèle bancaire alternatif est en train de se mettre en place sous nos yeux : la Finance Décentralisée.


Les crypto-monnaies, un débat sans fin

Depuis la création de Bitcoin en 2008, les crypto-monnaies sont accueillies avec dérision par l’industrie financière traditionnelle. Si Bitcoin est autant critiqué, c’est parce qu’il remet en question le fonctionnement de nos systèmes financiers actuels, qui n’ont jamais été bousculés depuis des décennies voire des siècles. L’idée philosophique derrière Bitcoin est d’agir comme étant une monnaie libérée du contrôle des institutions financières et des banques centrales. Son objectif est de bâtir une économie plus juste et plus stable sans interface de l’État.

Le nombre de détenteurs de crypto-monnaies explose à l’échelle mondiale et la capitalisation totale des marchés crypto a récemment dépassé la barre des 3 000 milliards de dollars pour la première fois de son histoire. Face à cette flambée des cours des crypto-monnaies, leurs détracteurs mettent en avant leur utilité purement spéculative. En revanche, leurs défenseurs y voient un tout autre intérêt : la construction d’un tout nouveau système.

Blockchain et décentralisation

Les crypto-monnaies reposent sur la technologie de la Blockchain qui est décentralisée par nature. Les transactions y sont enregistrées de façon unique dans des bases de données sur une multitude d’ordinateurs différents. La Blockchain se veut d’être transparente. Tout le monde est libre de consulter l’ensemble des transactions réalisées sur internet et ceci à tout moment.

La décentralisation est l’une des raisons qui explique pourquoi le réseau Bitcoin est si difficile à détruire. Personne n’est aux commandes de cette monnaie virtuelle. Il est presque impossible d’agir de façon frauduleuse contre elle ou bien d’en modifier ses règles. A titre d’exemple, même si un gouvernement arrive à saisir un groupe d’ordinateurs qui soutiennent Bitcoin, le réseau continuera à fonctionner car une multitude d’autres ordinateurs aura conservé un enregistrement complet des transactions.

L’avènement de la Finance Décentralisée

Quelques années après la création de Bitcoin, certains ont voulu pousser encore plus loin ce concept de décentralisation. Ils ont imaginé un monde sans banque, c’est-à-dire un monde où tous les services proposés par nos banquiers (épargne, emprunts, échanges de devises, assurances, etc.) seraient autogérés sans l’intervention d’intermédiaires. Les transactions seraient réalisées de particulier à particulier et ce d’une manière quasi instantanée. Ce monde s’appelle la Finance Décentralisée, ou encore DeFi comme acronyme de Decentralized Finance en anglais.

L’automatisation des services qu’offre la DeFi est rendue possible grâce à l’informatique. Les transactions se font en crypto-monnaies et sont gérées entre ordinateurs grâce à la Blockchain. Cette technologie permet de générer des contrats que l’on peut qualifier d’auto-exécutoires. Ces contrats sont programmés de sorte qu’ils se déclenchent automatiquement sur un événement prédéterminé. C’est ce qu’on appelle les contrats intelligents ou encore des Smart Contrats en anglais. Ces derniers remplacent alors les banques pour les différentes transactions financières ainsi que tout l’arsenal juridique comme les avocats et les régulateurs auxquels on fait d’habitude confiance en cas de rupture de contrat.

Quels sont les avantages de la DeFi ?

À l’image des crypto-monnaies, la Finance Décentralisée est publique et ouverte à tous. Étant donné son caractère anonyme, ses utilisateurs n’ont pas besoin de communiquer la moindre information personnelle. Ainsi, toute personne disposant d’une connexion Internet et d’une adresse sur une Blockchain compatible peut y accéder. Avec près de 2 milliards de personnes qui n’ont pas accès à des services bancaires dans le monde, la DeFi peut alors se présenter comme étant une réelle opportunité pour beaucoup.

La Finance Décentralisée se veut être une finance plus juste et plus équitable. Sachant qu’elle ne fait pas appel à des intermédiaires, elle ne supporte pas les charges lourdes que connaît la finance traditionnelle comme les salaires des banquiers, le loyer de bureaux somptuaires, etc. Les coûts des services financiers sur la DeFi sont donc drastiquement réduits pour ses utilisateurs.

Enfin et surtout, la Finance Décentralisée est résiliante. Puisqu’elle s’appuie sur la technologie de la Blockchain dont l’infrastructure est immuable et infalsifiable, la DeFi fait preuve d’un niveau de sécurité inégalable pour assurer des services financiers.

Quel avenir pour la DeFi ?

Bien que nous vivons dans un monde de plus en plus tourné vers les nouvelles technologies, nous aurons toujours besoin d’intermédiaires. La DeFi ne les remplacera probablement pas. En revanche, les activités faisant appel à des intermédiaires risquent, à terme, d’être remplacées par de nouveaux types d’intermédiaires dont les processus seront intégralement automatisés.

En silence et sous nos yeux, une transformation de notre système bancaire est en train de s’opérer. La Finance Décentralisée pèse aujourd’hui plus de 100 milliards de dollars et ne semble être qu’au début de son développement. Cependant, la DeFi reste un écosystème jeune qui reste difficile à appréhender pour un public néophyte des crypto-monnaies. Cela nécessite d’y consacrer du temps pour y apprendre les bases techniques ainsi que la gestion du risque. C'est ainsi pourquoi Ambrosia se veut d'apporter les avantages de la Finance Décentralisée au commun des mortels.





Avez-vous trouvé votre réponse?